Sophie Binet nommée SG de la CGT : Mais qui est-elle ?

Sophie Binet CGT nouvelle directrice

Sophie Binet a été nommée Secrétaire générale de la CGT suite à la démission de Philippe Martinez. Dans son premier discours en tant que SG de la CGT, elle a clairement réaffirmé sa position contre la réforme des retraites, déclarant « Nous ne lâcherons rien, à commencer par notre exigence de retrait de cette réforme des retraites. Il n’y aura pas de trêve, pas de suspension, pas de médiation. » Ces propos ont été prononcés lors du Congrès de la CGT qui s’est tenu hier.

Qui est Sophie Binet ?

Sophie Binet est une syndicaliste et militante française, née en 1982, actuellement âgée de 41 ans. Elle a commencé son engagement politique à l’âge de 15 ans en tant que membre du syndicat étudiant Unef et du Parti socialiste. Elle est aussi une ancienne militante de Lutte Ouvrière. Pendant ses études de philosophie à l’université de Nantes, elle est devenue l’une des figures de la lutte contre le contrat premier embauche.

Elle a commencé sa carrière en tant que conseillère principale d’éducation dans des lycées professionnels à Marseille et au Blanc-Mesnil, des quartiers difficiles de Seine-Saint-Denis. Sophie Binet a également été une figure importante dans la lutte contre la loi El Khomri. Elle n’est pas issue des grandes écoles parisiennes, et est donc considérée comme une « outsider » dans le monde syndical.

Lire également : 
– Réforme des retraites : les femmes grandes perdantes du projet

Son parcours à la CGT

Plus tard, elle est devenue secrétaire générale de la Confédération Générale du Travail (CGT) pour les cadres et les techniciens. Elle est aussi membre du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, qui est une institution française chargée de conseiller le gouvernement sur les politiques d’égalité entre les sexes.

En tant que nouvelle Secrétaire Générale de la CGT, Sophie Binet aura une responsabilité cruciale pour faire avancer les idées féministes et les luttes des classes au sein du syndicat. Elle incarne la preuve que les préoccupations liées au féminisme, à l’antiracisme et à l’environnement peuvent s’harmoniser parfaitement avec la défense des droits des travailleurs.

Sophie Binet très opposée à la réforme des retraites

Sophie Binet, qui est une féministe engagée, a également pris ses distances par rapport à la CFDT. Elle estime qu’il ne doit y avoir ni médiation ni report de la réforme des retraites, mais uniquement un retrait pur et simple. Cette position a été très bien accueillie par les militants de la CGT, qui souhaitent une intensification de la lutte contre la réforme des retraites.

Voir aussi : 
– Olivier Dussopt dévoile son homosexualité au magazine Têtu

Pas de compromis avec le gouvernement 

Sophie Binet a également exprimé son opposition à toute forme de négociation ou de compromis avec le gouvernement, affirmant qu’il n’y aurait pas de reprise du travail tant que la réforme des retraites ne serait pas retirée. Elle s’est déjà illustrée sur les plateaux TV. Voici un extrait par exemple :

Sophie Binet ira, avec l’intersyndicale, à la réunion avec Elisabeth Borne le 5 avril prochain. Cette rencontre sera très attendue, car elle permettra de voir comment le gouvernement va répondre aux revendications des syndicats. En tout cas, la nomination de Sophie Binet à la tête de la CGT marque un tournant important dans le monde syndical français, et montre que la lutte pour les droits des travailleurs, des femmes et des minorités ne faiblit pas.

________
Retrouvez toute l’actualité du web sur notre page Google Actualités ou sur notre page Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha + 64 = 70

Retour en haut
Copy link