L’IA, une menace pour l’emploi ? La réponse inquiétante du patron de Google

l'IA de Google est une menace pour l'emploi.

Nous explorerons Bard, l’intelligence artificielle révolutionnaire de Google, et les réflexions qu’elle suscite quant à l’avenir de l’emploi. Alors que Sundar Pichai, PDG de Google, met en avant les avantages de l’IA, des doutes subsistent quant à la création de nouveaux emplois face à la menace de l’automatisation.

Sundar Pichai contre-attaque : l’IA comme agent de transformation ?

Dans le dernier épisode du célèbre podcast Bord, l’hôte a eu le privilège d’accueillir le PDG de Google, Sundar Pichai. Au cours de cette émission captivante, le patron du géant de la recherche a consacré une grande partie de son temps à expliquer les multiples avantages de l’intelligence artificielle (IA). Malgré les éloges de Pichai, certains observateurs restent sceptiques quant aux implications de l’IA sur l’avenir de l’emploi.

Lire aussi :
MY IA : Snapchat va ajouter du contenu sponsorisé !

Google I/O 2023 : Bard fait son entrée pour concurrencer Chat GPT

Lors de la conférence Google I/O en 2023, l’entreprise avait déjà présenté Bard, son IA révolutionnaire. Bard entre en concurrence directe avec Chat GPT, offrant la possibilité de générer des images et de fournir des sources pour répondre aux différentes requêtes soumises. Cette nouvelle technologie prometteuse suscite un intérêt croissant dans le monde entier.

Les doutes de l’animateur du podcast : remise en question des bénéfices de l’IA

Lors de l’émission, l’animateur du podcast n’a pas semblé convaincu par tous les nouveaux avantages apportés par l’IA. Il a exprimé ses préoccupations quant à l’impact de l’IA sur l’emploi, soulignant que plus de 300 millions d’emplois pourraient être menacés. Les inquiétudes de l’animateur sont partagées par de nombreux experts qui craignent que l’IA ne remplace de nombreux postes traditionnels. On vous conseille cette excellente vidéo publiée sur Arte à ce sujet :

IA de Google : Sundar Pichai veut rassurer… Bof !

Face à ces inquiétudes, Sundar Pichai a cherché à rassurer en affirmant que l’IA ne créerait pas seulement de nouveaux emplois, mais qu’elle contribuerait également à transformer les emplois existants. Il a souligné que l’IA peut automatiser certaines tâches répétitives et fastidieuses, permettant ainsi aux travailleurs de se concentrer sur des tâches plus créatives et à plus forte valeur ajoutée.

Mais le patron de Google a pris en exemple le cinéma. Selon lui, malgré les nouvelles technologies, le monde du cinéma marche toujours très bien… sauf que les salles de cinéma sont de moins en moins fréquentées depuis l’apparition des plateforme de streaming ! Le patron de Google a insisté sur le fait que l’IA devrait être considérée comme un partenaire et un outil d’amélioration, plutôt que comme un remplaçant des emplois humains.

Voir également :
Bard : Google lance le concurent de ChatGPT

L’IA : un débat sociétal intense entre promesses et craintes

Bien que la vision de Pichai soit optimiste, certains restent dubitatifs quant à la création d’emplois en nombre suffisant pour compenser les pertes potentielles. Les inquiétudes persistent quant à la capacité des travailleurs à se reconvertir et à acquérir les compétences nécessaires pour s’adapter à un marché du travail de plus en plus axé sur l’IA. De plus, il existe des inquiétudes sur les disparités économiques et les conséquences sociales potentielles si certaines industries sont davantage automatisées que d’autres.

________
Pour retrouver toute l’actualité du web, rendez-vous sur notre site web, notre page Google Actualités ou sur notre page Twitter.

2 réflexions sur “L’IA, une menace pour l’emploi ? La réponse inquiétante du patron de Google”

  1. Ping : MusicLM : L'IA musicale révolutionnaire de Google

  2. Ping : Google veut veut faire disparaitre les iPhones du marché ! Voici leur plan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha 60 + = 69

Retour en haut