Émeutes en France : Aurore Bergé instrumentalise la mort d’un pompier ?

Aurore Bergé pompier

Aurore Bergé, députée des Yvelines et présidente du groupe Renaissance, se retrouve une fois de plus au cœur d’une polémique. Accusée d’instrumentaliser la mort d’un jeune pompier pour servir son discours politique, elle suscite de vives réactions.

Aurore Bergé, accusée d’instrumentaliser la mort d’un pompier

Au cours de la séance de Questions au gouvernement qui s’est tenue le 4 juillet, Aurore Bergé, députée des Yvelines et présidente du groupe Renaissance, a tenu des propos qui ont suscité de vives réactions. Aurore Bergé a rendu hommage à Dorian Damelincourt, un pompier de 24 ans décédé en intervention, jusque-là rien d’anormal.

Mais la députée poursuit son intervention en précisant que les Français jugeront sévèrement ceux qui ont refusé d’appeler au calme. Cela fait référence aux émeutes qui secouent actuellement la France et qui trouvent un certain soutien du côté de la gauche.

Lire aussi :
Portait de Nahel, l’ado d’origine algérienne tué par la police

Les pompiers réagissent aux propos d’Aurore Bergé

Aurore Bergé est désormais accusée d’instrumentaliser la mort du pompier pour servir ses propres intérêts politiques. Les sapeurs-pompiers de Paris ont rapidement réagi en soulignant que le décès du pompier n’avait aucun lien avec les émeutes en cours.

Le pompier est mort lors d’une intervention qui n’avait aucun rapport avec les troubles urbains.

Aurore Bergé, pas à son premier coup

Cette nouvelle polémique fait écho à une précédente accusation portée à l’encontre d’Aurore Bergé. En juin dernier, elle avait déjà été critiquée pour avoir utilisé le drame d’Annecy afin d’étouffer le débat sur la réforme des retraites.

En pleine discussion sur une proposition d’abrogation de la retraite à 64 ans à l’Assemblée nationale, Aurore Bergé avait appelé à ce que « l’humanité » prévale sur les débats, faisant référence à l’attaque au couteau survenue à Annecy et ayant fait six blessés, dont quatre enfants.

Voir également :
Driss Ghali : L’écrivain est très critique envers les émeutes

Des accusations de manipulation

Suite à ces événements, les critiques envers Aurore Bergé fusent de toutes parts. Certains l’accusent d’avoir manipulé la mort du jeune pompier pour servir son discours politique, qualifiant cette attitude d’abjecte. Les critiques les plus acerbes viennent des milieux de gauche, comme on pouvait bien s’y attendre.

Ces réactions négatives nuisent à l’image de la députée des Yvelines et présidente du groupe Renaissance. La crédibilité et la confiance envers Aurore Bergé sont remises en question, sauf par son groupe parlementaire qui a longuement ovationné son intervention à l’Assemblée Nationale.

________
Pour retrouver toute l’actualité du web, rendez-vous sur notre page Google Actualités ou sur notre page Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Copy link